Les paroles des savants au sujet de la bid^ah –l’innovation- 

L'Imam Ach-Chafi^iyy, que Allah l'agrée, a dit dans son livre Al-'Oumm :

"المُحدَثاتُ مِنَ الأمُورِ ضَربانِ، أحَدُهُما مَا أُحدِثَ ممّا يُخَالِفُ كِتابًا

 

 أَو سُنَّةً أو إجْماعًا أَو أثَرًا فَهذِه البِدْعَةُ الضّلالَةُ،

 

 والثّانِيةُ مَا أُحْدِثَ مِنَ الخَيرِ ولا يُخَالِفُ كِتَابًا

 

 أو سُنَّةً أو إجْماعًا وهَذه مُحْدَثَةٌ غَيرُ مَذْمُومَةٍ"

(al-mouhdathatou mina l-'oumouri darbani 'ahadouhouma ma 'ouhditha mimma youkhalifou kitaban 'aw sounnatan 'aw 'ijma^an 'aw 'atharan fa hadhihi l-bid^atou d-dalalah wa th-thaniyatou ma 'ouhditha mina l-khayri wa la youkhalifou kitaban 'aw sounnatan 'aw 'ijma^an wa hadhihi mouhdathatoun ghayrou madhmoumah)

ce qui signifie : « Les nouveautés parmi les choses sont de deux sortes : l'une est ce qui est innové et qui contredit le Qour'an, le hadith, l'Unanimité ou les textes des prédécesseurs parmi les compagnons : c'est l'innovation d'égarement. L'autre sorte d'innovation est ce qui est innové et qui fait partie des bonnes choses, qui ne comporte pas de contradiction avec le Qour'an, le hadith, l'Unanimité ou les textes des prédécesseurs parmi les compagnons et celle-ci n'est pas blâmable ». Ceci a également été rapporté par le Hafidh Al-Bayhaqiyy dans son livre Manaqibou ch-Chafi^iyy.

L'Imam An-Nawawiyy également a rapporté dans son livre Tahdhibou l-'Asma'i wa l-Loughat qu'il y a dans la classification des innovations, celles qui sont de bonnes innovations et celles qui ne le sont pas.

Ibnou ^Abidin a dit dans son livre Raddou l-Mouhtar ^ala d-dourri l-Moukhtar : « L'innovation peut être obligatoire comme le fait d'établir les preuves pour répliquer aux adeptes des groupes égarés, et l'apprentissage de la grammaire arabe qui permet de comprendre le Livre et la Tradition prophétique. Elle peut être recommandée comme l'édification des mihrab, des minarets ainsi que toute œuvre de bienfaisance qui n'a pas été pratiquée durant la première période ».