Chants religieux en faveur du Prophète

Il est permis de faire l'éloge du Prophète Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, même à travers des chants religieux (madih). Des conditions s'imposent à cette permission, comme :

  • l'utilisation de paroles licites en accord avec les textes de la religion
  • l'utilisation d'instruments licites (comme le douff ou les cymbales)

La preuve a été rapportée par Ibnou Majah dans ses Sounan dans le livre Kitabou n-Nikah [Livre du Mariage], dans le sous-chapitre qu'il a appelé Babou l-ghina'i wa d-douff [chapitre du chant et du douff]. At-Tabaraniyy a également rapporté le même hadith dans Al-Mou^jamou s-Saghir [- qui est un recueil rassemblant uniquement des hadith du degré du sahih -], d'aprèAnas Ibnou Malik, que le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam est passé une fois dans les rues de Médine, et il a entendu des femmes qui tapaient sur le douff [- instrument ressemblant à un petit tambour sur lequel on frappe avec les mains -], elles chantaient un vers de poésie et disaient :

نَحْنُ جَوَارٍ مِنْ بَنِي النَّجَّارِ  يا حَبَّذَا محمَّدٌ مِنْ جَارِ             

(nahnou jawarin min bani n-najjari ya habbadha mouhammadoun min jari)

ce qui signifie : « Nous sommes des femmes de la tribu de Bani n-Najjar, et quel bon voisin que Mouhammad ».

Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a entendu cela et s'est adressé à elle en leur disant : 

(( اللهُ يَعْلَمُ إِنِّي لَأُحِبُّكُنَّ ))

(Allahou ya^lamou 'inni la'ouhibboukounna)

ce qui signifie : « Allah sait que je vous aime ».

Et ceci est une preuve qu'il est méritoire de faire l'éloge du Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam tout en tapant du douff, car le Messager ne les a pas blâmées pour ce qu'elles faisaient, mais au contraire il leur a adressé de belles paroles. Ceci indique que faire l'éloge du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, en étant seul ou en groupe, avec ou sans douff, est un acte qui fait mériter l'agrément de Allah, ce n'est pas une mauvaise innovation comme le prétendent ceux qui interdisent la commémoration du Mawlid honoré.

Remarque : Parmi les instruments que le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam nous a interdit d'utiliser ou d'écouter, il y a :

  • les instruments à vents [- comme la flûte ou la trompette -]
  • et les instruments à corde [- comme la guitare ou le piano -]