La signification de ce qui peut être dit dans le rêve

Al-Boukhariyy a rapporté le hadith de Abou Hourayrah, que Allah l'agrée qu'il a dit : Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit :

منْ رَءَانِي في المنامِ فَسَيرَانِي في اليَقَظَةِ

(man ra' ani fi l-manami fasayarani fi l-yaqadhah)

ce qui signifie : "Celui qui m'a vu dans le rêve, il me verra à l'état d'éveil".

Pour expliquer ce sujet, il est important de savoir ce qui est possible au sujet du Messager et ce qui n'est pas possible à son sujet. Il se peut qu'une personne voit le Messager dans le rêve et pense que le Prophète lui a dit telle et telle chose. Les savants on dit : « On ne base pas un jugement dans la Loi sur ce qu'une personne [- autre que les Prophètes -] voit dans un rêve même s'il voit le Messager de Allah lui dire tel et telle chose ». Comme si par exemple, quelqu'un voit le Messager qui lui dit dans le rêve : « Ramadan commencera après 3 jours alors commencez le jeûne ». Il n'est pas valable qu'il considère ce rêve comme étant un jugement et qu'il base son jeûne sur cela. Mais il doit plutôt se baser sur ce qui est rapporté dans la Loi, à savoir de commencer le jeûne après la fin de 30 jours de Cha^ban ou après l'observation du croissant de lune du mois de Ramadan, car le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam ne donne pas un jugement qui va contredire le jugement qu'il a donné à son état d’éveil avant qu'il ne meurt. Ainsi, celui qui a fait ce rêve, il se remettra en cause lui-même et il se dira : « C'est moi qui n'ai pas bien compris les paroles du Messager de Alla».

En effet, les Prophètes ont transmis tout ce que Allah leur a ordonné de transmettre, ils ne font pas preuve de manquement en cela.

 

Le mérite de la vision du Prophète dans le rêve

Al-Boukhariyy a rapporté également avec une chaîne de transmission ininterrompue, le hadith de Abou Qatadah que Allah l'agréé, qu'il a dit : Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit :

منْ رَءَانِي في المنَامِ فقد رَأى الحق فإنَّ الشَّيطانَ لا يتزيَا بي

(man ra' ani fi l-manami faqad ra'a l-haqq fa 'inna ch-chaytana la yatazayya bi)

ce qui signifie : « Celui qui me voit dans le rêve, il m'aura véritablement vu car Allah n'accorde pas au chaytan de pouvoir prendre mon apparence ».

La vision du Messager salla l-Lahou ^alayhi wa sallam dans le rêve comporte une grande annonce de bonne nouvelle à savoir que nécessairement, celui qui l'a vu dans le rêve, le verra à l'état d’éveil en étant croyant. En effet, même si la personne n'était pas croyante lorsqu'elle a vu le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam dans le rêve, cela signifie que nécessairement elle entrera en Islam et elle mourra sur l'Islam. Celui qui voit le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam dans le rêve, qu'il remercie Allah car il y a en cela une garantie qu'il mourra musulman.

Au sujet de la vision du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam à l'état d’éveil pour celui qui l'a vu dans le rêve auparavant, certains savants ont dit qu'à l’état d'éveil ce sera dans l'au-delà. D'autres savants ont retenu l'avis que celui qui le voit dans le rêve dans ce bas-monde, il le verra dans ce bas-monde avant que son âme ne quitte son corps. S'il fait partie des gens pieux, il se peut qu'il le voit même ailleurs que sur son lit de mort, il le verra à l'état d'éveil car le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, Allah l'a ressuscité après sa mort. Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit :

الانبياء أحياء في قبورهم يصلون

(al-'anbiya'ou 'ahya'oun fi qoubourihim yousalloun)

[rapporté par Al-Bayhaqiyy qui a jugé ce hadith sûr] qui signifie : « Les Prophètes sont vivants dans leur tombe, ils accomplissent la prière ».

Dans le hadith rapporté par Al-Boukhariyy, il y a également une indication que le chaytan ne peut pas prendre l'apparence du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam.


La plupart des savants ont dit qu'il est possible que le Prophète soit vu dans le rêve sous un autre aspect que le sien, comme le fait qu'il soit vu sous l'aspect d'un enfant ou sous l'aspect d'un jeune homme, ou sous l'aspect de quelqu'un noir de peau, ou de quelqu'un d’âgé ou autre. Et les savants ont dit que celui qui a fait le rêve reconnait qu'il a effectivement vu le messager de Allah par l'une de ces trois choses :

  • soit quelqu'un dans le rêve lui dit : « c'est le messager de Allah »
  • soit c'est lui-même qui lui dit ce qui signifie : « Je suis le messager de Allah »
  • soit il est catégorique dans son cœur que celui qu'il a vu, c'est le messager de Allah.

Sinon, la vision du Prophète ne lui est pas confirmée. Celui qui voit le Prophète dans le rêve, c'est une annonce de bonne nouvelle qu'il mourra sur la foi, même s'il l'a vu sous l'apparence d’un enfant, ou d'un jeune homme, ou d'un vieil homme, tant que dans son cœur, il a eu la certitude que celui qu'il a vu, c'est le messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam.

D'autre savants ont dit que la vision du messager de Allah salla l-lahou ^alayhi wa sallam qui donne ce mérite [- d'avoir la garantie de mourir sur l'Islam -] est seulement pour celui qui le voit sous sa véritable apparence [- l'apprence sous laquelle Allaa créé le Prophète -], celle qui est citée dans les livres du hadith. Pour ces savants, c'est uniquement cette vision qui est confirmée.

Pour ce qui est de la femme qui voit dans le rêve que le messager de Allah lui a serré la main, ou l'a embrassé, cette vison aura une interprétation. Elle ne veut pas dire véritablement que sa main a touché la main du Prophète sauf si elle est de la descendance de Al-Haçan ou de Al-Houçayn, ce serait ainsi possible que cela soit une preuve qu'elle est véritablement de sa descendance. Mais si elle ne fait pas partie de sa descendance, cela est un rêve qui a une interprétation.

Nous demandons à Allah tabaraka wa ta^ala qu'Il nous accorde et qu'Il vous accorde de voir Son bien aimé Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam sous sa véritable apparence cette nuit et chaque nuit in cha'Allah.'aminEt Allah accorde à qui Il veut. Et la dernière de nos invocations est al-hamdou li l-Lahi Rabbi l-^alamin.