Allah est le Créateur des corps

Allah est le Créateur des corps. Il est donc impossible que Allah soit un corps. En effet, un corps ne peut pas créer un corps qui lui est semblable. 


Allah ta^ala a fait que ce monde soit de deux sortes : il y a les corps, et il y a ce qui advient aux corps. Il y a des corps palpables : c'est ce qui peut être tenu et perçu par la main, comme l'être humain, les arbres ou les pierres, et il y a des corps impalpables : c'est ce qui ne peut être tenu et perçu dans la main, comme la lumière, l'obscurité ou l'âme. Tous ces corps ont une limite et une quantité. 

Allah ta^ala dit :

وَكُلُّ شَىْءٍ عِندَهُ بِمِقْدَارٍ

 

(wa koullou chay'in ^indahou bi miqdar)

ce qui signifie : "Chaque chose est créé selon une quantité" [sourat Ar-Ra^d / 'ayah 8].

 

Le plus petit corps que Allah ait créé et que les yeux puissent voir, c'est al-haba' – les grains de poussière – ; ce sont les particules qui apparaissent lorsqu'un rayon de soleil pénètre par la fente d'une porte, comme la poussière qui apparaît à l'œil nu. Mais il y a quelque chose de plus petit qu'elles, que les yeux ne voient pas et qui est la plus petite chose que Allah ait créée ; il s'agit de la particule élémentaire (al-jawhar al-fard), qui est la particule qui atteint l'extrême petitesse de sorte qu'elle ne se divise pas. C'est la plus petite substance que Allah ait créé et c'est l'origine des corps et des volumes.
Tous les corps ont une limite, c'est-à-dire un volume et une quantité. Ils ont donc besoin de Qui les a spécifiés par cette quantité. Il n'est donc pas valable qu'ils aient la divinité. La divinité est valable pour Celui Qui n'a pas de limite, c'est-à-dire Celui Qui n'a pas de taille et Qui n'est pas un corps et Qui est Lui, le créateur des corps, et c'est Allah ta^alaAllah existe mais Son existence, Sa réalité n'a aucune similitude avec l'existence et la réalité des créatures. 

Quant aux caractéristiques des corps, il s'agit des choses qui adviennent aux corps, comme le mouvement, l'immobilité, la couleur, les goûts et ce qui est de cet ordre. Il y a donc parmi les caractéristiques des corps le mouvement et l'immobilité. De même, parmi les caractéristiques des corps, il y a la couleur. Il se peut qu'un corps soit blanc, rouge, jaune ou vert. Le soleil a des caractéristiques, parmi lesquelles il y a la température. Le vent a des caractéristiques, parmi lesquelles ils y a la froideur ou la chaleur, la violence ou la légèreté.

Ainsi Allah ta^ala, le Créateur de ce monde et de ses diverses sortes et formes, le Créateur des corps et des caractéristiques des corps n'a pas de ressemblance avec le monde, et le monde n'a aucune ressemblance avec Lui d'aucune manière que ce soit. Allah n'a aucune ressemblance avec les corps palpables ni avec les corps impalpables et Il n'a pas pour caractéristique les caractéristiques des corps comme la couleur, le mouvement, l'immobilité, le contact, la séparation et ce qui est de cet ordre.

 

Ainsi rien n'a de ressemblance avec Allah, rien parmi ces choses n'est tel que Lui, Il n'a pas de ressemblances avec les corps qu'ils soient palpables ou impalpables. C'est pour cela que les gens de Ahlou s-Sounnah disent que Allah ta^ala existe sans endroit et sans direction, car Celui Qui existe et Qui n'est pas un corps, Il n'est pas concerné par l'endroit.

Quant à celui qui a cru que Allah est un corps de la taille du Trône et qu'Il occupe tout le Trône ou la moitié du Trône ou qu'Il est d'une étendue plus large que celle du Trône de toutes les directions sauf par le bas, ou qu'Il est une lumière qui scintille ou un corps sans limite ou qu'Il est à l'image d'un vieil homme sévère, pour tout cela, il n'a pas connu Allah ta^ala, il n'adore pas Allah. Même s'il pense de lui même qu'il est musulman, il ne l'est pas, il n'est pas un croyant en Allah. Il n'adore qu'une chose qu'il a imaginée, qu'il s'est donnée comme illusion en lui-même. Le malheur de cette personne est grand, car il n'est pas capable de comprendre que le Créateur Qui existe et Qui a créé ce monde, ce Créateur n'est pas un corps. C'est pour cela qu'il utilise tous ses efforts pour faire de Allaun corps ayant les caractéristiques des corps. 

S'il y avait eu un débat entre ces assimilateurs -comme les wahhabites qui croient que Allah est un corps qui a une surface- , et un adorateur du soleil, le wahhabite dirait à l'adorateur du soleil : "Toi, ce soleil que tu adores ne mérite pas d'être adoré". Alors l'adorateur du soleil dirait au wahhabite : "Comment ne mériterait-il pas d'être adoré alors que son corps est beau, son profit éminent. Toi tu le vois, moi je le vois et tous les gens le voient et voient le profit du soleil. Comment se pourrait-il que ma religion soit fausse et que la tienne soit vraie ? Alors que toi, qui adores une chose que tu t'es illusionnée en toi-même, que tu n'as pas vue et que nous n'avons pas vue, tu prétends qu'il est un grand corps assis au-dessus du Trône". Le wahhabite n'aura pas d'argument selon la raison. Si le wahhabite dit : "Le Qour'an témoigne que Allah est le Créateur du monde, que c'est Lui qui mérite l'adoration et que rien d'autre que Lui ne mérite d'être adoré", l'adorateur du soleil lui dira : "Moi je ne crois pas en ton Livre, donne-moi une preuve selon la raison que le soleil ne mérite pas d'être adoré, et que ce que tu adores, toi, qui est une chose que tu t'es imaginé, mérite d'être adoré". Alors le wahhabite se taira, il sera muet, incapable d'apporter aucune réplique ni aucune preuve.

Quant à nous autres, les gens de Ahlou s-Sounnah [- les sunnites -], nous avons une réponse selon la raison. Nous disons à l'adorateur du soleil : "Le soleil que tu adores a un corps qui est spécifié, il a une forme spécifique, il a besoin de Qui lui a donné l'existence selon cette forme. Alors que Celui Que nous adorons, Il existe, mais Son existence n'a pas de ressemblance avec les choses qui existent et auxquelles nous les créatures nous sommes habitués, Allah n'est pas un corps, Il n'a pas de forme ni de direction. Celui Qui existe et Que nous adorons, Il est Celui Qui est appellé Allah. C'est Lui Qui mérite d'être adoré, et c'est Lui Qui a donné l'existence au soleil que toi tu adores [- et qui ne mérite donc pas d'être adoré car il est créé -] et c'est Allah Qui a donné l'existence à ces humains et à toutes les autres créatures". Le sounniyy – qui est sur la croyance de Ahlou s-Sounnah wa l-Jama^ah –, lorsqu'il donne pour argument cette preuve selon la raison, il réplique ainsi à cet adorateur du soleil en confirmant ce qui est vrai et en annulant ce qui est faux.

La louange est à Allah, Qui nous a guidés à cela,

et nous n'aurions pu être bien guidés si ce n'est avec l'aide de Allah